Historique
 
Bien qu'un premier concours de gymnastique soit organisé en 1826 sur la Place d'Armes à La Chaux-de-Fonds par le maire Sandoz, il n'a pas de suite directe.

En 1846 et à l'initiative de Jules Grandjean, huit jeunes gens se réunissent à intervalles réguliers dans le but de fonder une société de gymnastique. Une assemblée constituée de 63 personnes ratifie les propositions du comité constituant et approuve le règlement.

C'est ainsi que la Société de gymnastique de La Chaux-de-Fonds voit le jour, le 6 septembre 1846. Il s'agit de la plus ancienne société du canton, et la troisième au niveau romand ! Les cotisations étaient alors d'1 batz par semaine (0.14 CHF).

Gravure d'époque de la Fête fédérale de gymnastique de 1850, à La Chaux-de-Fonds
Note : Le batz était la monnaie utilisée dans le canton de Neuchâtel avant que le franc ne soit imposé par l'État fédéral, en 1848.
Edouard Bornand est élu président de la société, et Jules Grandjean premier moniteur général. Les deux hommes s'occuperont alors de trouver un local pour y stocker les engins.

Le but de la société était, à l'époque, "le développement des forces physiques de ses membres et le maintien de leur santé".
       
En 1847, la société est reçue membre de la Société Suisse de Gymnastique - future Société Fédérale de Gymnastique (SFG) et actuelle Fédération Suisse de Gymnastique (FSG) - à la fête fédérale de Schaffouse.

A cette époque, le canton est sous régime prussien. Les membres de la société étant des républicains convaincus, c'est l'ensemble de la société de gymnastique qui prit part au cortège qui fît route vers Neuchâtel, le 28 février 1848. Cette marche "du 1er mars", restée célèbre, marque la fin du régime royaliste dans le canton de Neuchâtel.

La fête fédérale de gymnastique de 1850, organisée à La Chaux-de-Fonds du 21 au 27 juillet, constitue une forme de reconnaissance de Neuchâtel dans la Confédération. Celle-ci eut une importance considérable pour le développement de la gymnastique dans le canton.

En 1878, la SFG de La Chaux-de-Fonds prend le nom d'Ancienne section. Cette appellation provient très certainement d'autres sociétés de gymnastique à La Chaux-de-Fonds : la Société de gymnastique d'hommes (1871) et la Société de gymnastique du Grütli (1874).

En 1881, suite à un conflit au sein de la société, plusieurs membres en sont exclus. Ceux-ci créent alors la Société de gymnastique de l'Abeille.

La société organise des sorties, des matchs au loto, des manifestations cantonales, ainsi que deux autres fêtes fédérales : celle de 1872 et celle de 1900 (qui réunit alors 4545 gymnastes de toute la Suisse), en collaboration avec les autres sociétés de gymnastique de la ville.

Il faut attendre 1913 pour qu'une section dames voie le jour. Précédemment, la société n'était ouverte qu'aux hommes !

En 1923, le Cercle de l'Ancienne est créé à la rue Jaquet-Droz. Il s'agit d'un local de rencontre et de réunion. Il n'existe malheureusement plus aujourd'hui.

Un des groupes de la société, en 1991
La première édition du Gym des Montagnes, journal de la société, paraît en 1916. Il sera édité pendant plus de 90 ans, avant que d'autres moyens de communication ne le remplacent.

L'Amicale de l'Ancienne, club de membres passifs (hommes uniquement), voit le jour en 1948.
       
La société organise depuis des années une journée de démonstration. Celle-ci avait la forme d'un concours (baptisé la "Coupe Titi" depuis 1985) jusqu'en 2013, avant de devenir une journée de gala, sans classement.
 

L'Impartial - lundi 9 décembre 1985

L'Impartial - vendredi 8 décembre 1989
       
Bibliographie :

Bibliothèque de la Ville (http://cdf-bibliotheques.ne.ch/AncienneSection)
Archives de l'Impartial (http://arcinfo.ch)